Artfunding

Artfunding : l’art au service de la recherche médicale

artfunding.jpg

S’appuyer sur la création artistique pour recueillir des financements, telle est la vocation de l’Artfunding, concept original imaginé par un étudiant de Toulouse Business School.

À mi-chemin entre l’art participatif et le crowdfunding,  l’Artfunding implique 3 catégories d’acteurs : un porteur de projet innovant ou à caractère social, en l’occurrence : Jonathan Ernie, diplômé du Mastère Spécialisé « Marketing Management et Communication » (M2C), un artiste : Renaud Lacorte qui a imaginé l’œuvre et des financeurs : vous ! Seule figure imposée : l’œuvre créée doit être physiquement divisible et personnalisable. L’association PSRI (Promotion, Santé, Recherche et Innovation) a inauguré ce concept dans le cadre d’un projet baptisé KARKARA : une sculpture représentant un crabe (Cancer en latin) constituée de petits blocs de bois personnalisables au fur et à mesure des dons.

« Dans l’esprit du financement participatif, je cherchais à offrir au public investisseur une contrepartie ludique, personnalisable et artistique. L’œuvre d’art matérialise le projet et son avancée. Présentée en partie finie, elle remplit la double fonction d’outil de communication et d’objet de motivation pour attirer les participations financières » explique Jonathan Ernie.

« Le concept développé par Jonathan Ernie me permet de fusionner deux objectifs, le premier artistique, par la recherche et la création d’une mosaïque, le deuxième, associatif, grâce à la récolte de fonds que permet le caractère participatif de l’œuvre. D’un point de vue plus large, cette initiative renoue avec un aspect plus ancien de l’art que l’on a tendance à oublier, celui d’avoir un but, un dessein. »,  souligne Renaud Lacorte

Conquis par la genèse et l’originalité du projet, Christophe Bénaroya, Professeur de Marketing et responsable du programme M2C English track, soutient avec conviction la démarche de Jonathan Ernie : « L’idée qu’a développée Jonathan est originale et complétement dans l’air du temps. Elle s’appuie notamment sur une vision positive de la culture collaborative. C’est enthousiasmant de voir les étudiants développer des idées innovantes en s’appuyant sur les acquis fondamentaux et les outils pédagogiques manipulés pendant la formation. »

Le Mastère M2C de TBS envisage d’accompagner la première application du projet d’Artfunding, en proposant à un groupe d’étudiants de contribuer à sa visibilité dans le cadre d’une mission opérationnelle.