Vivendi (re)part à la conquête du #JeuVidéo

Paris, jeudi 14 octobre 2015, Vivendi annonce prendre une participation dans Ubisoft et Gameloft, sa filiale dédiée au jeu mobile. Le ton est donné et en ce milieu d’automne, il a pourtant un gout d’hiver.

Le Groupe Vivendi avait déjà manifesté son intérêt pour la très lucrative industrie du jeu vidéo : il possédait en effet jusqu’en 2012, 61% du leader mondial de l’époque, Activision Blizzard. Bien décidé à récidiver, Vivendi a investi jeudi dernier 160 millions d’euros pour acquérir respectivement 6,6% et 6,2% d’Ubisoft et de Gameloft. Non content de son forfait, Vivendi remue le couteau dans la plaie en augmentant aujourd’hui, jeudi 22 octobre 2015, sa participation à hauteur de 10,39% pour Ubisoft et 10,20% pour Gameloft.

Yves Guillemot, PDG et frère fondateur d’Ubisoft, annonce que l’entreprise va « se battre pour préserver son indépendance » : après tout, en 2004 Electronic Arts s’était elle aussi emparée de 19,9% du capital du fleuron français qui est finalement parvenu à regagner sa totale indépendance en 2010.

Mais de l’autre côté, n’oublions pas que l’actuel PDG de Vivendi, Vincent Bolloré, a pris la tête du groupe en moins de 2 ans avec un début de participation de 2,5%…

Cette OPA hostile soulève bien des questions, toutefois, la plus urgente est de savoir comment l’Union des Bretons Indépendants Soft va défendre son nom.

 

Sources

 

 

 

 

Laisser un commentaire