Ces studios français qui montrent la voie du #jeuvidéo citoyen

jeu vidéo responsable citoyen

Depuis quelques années, la multiplication d’un nouveau type de titres, construits délibérément à partir d’un message politique ou sociétal, devient une tendance de fond qui traverse l’industrie du jeu vidéo indépendant.

On se souvient de Papers, Please, sorti en 2013, où le joueur incarne un garde-frontière dans une république soviétique fictive dont la fonction est d’appliquer des règles parfois kafkaïennes et totalement injustes, et qui dans le même temps doit subvenir au besoin de sa famille grâce à son métier. Puis l’année suivante, c’est This War of Mine qui a fait sensation. Le jeu permettait de gérer la vie quotidienne de civils devant survivre, parfois au détriment de leur intégrité morale, dans une ville assiégée en pleine guerre moderne.

Et la France n’a pas à rougir dans la création de ces « jeux à message ».

Le studio lyonnais Dowino s’en est fait une spécialité. Fondée fin 2013, cette SCOP a notamment autoproduit A Blind Legend avec le soutien du CNC et de la Région Rhône-Alpes. L’application pour smartphone propose une expérience uniquement sonore, en mettant le joueur dans la peau d’un chevalier aveugle. En plus d’ouvrir la pratique vidéoludique au public non-voyant, le jeu sensibilise le reste de la population à cet handicap difficile à comprendre. Leur prochain projet, Smokitten, vient d’atteindre son objectif de financement sur la plateforme de financement Ulule. L’objectif du titre, destiné aux enfants comme aux adultes, est d’accompagner un chat dans son sevrage tabagique en lui faisant participer à toutes sortes d’activités.
D’autres studios ont une vision similaire de ce que peut et doit apporter le jeu vidéo à la société. Pixel Hunt, créé par le journaliste Florent Maurin et ayant déjà à son actif plusieurs « jeux documentaires » traitant le réel, cherche en ce moment des financements pour mener à bien son projet de jeu Enterre-moi mon amour. Inspiré par l’actualité, le soft aura pour sujet l’histoire d’un couple de réfugiés séparés. Le joueur devra incarner le fiancé, resté de l’autre côté de la Méditerranée, et aider sa femme à traverser l’Europe, à distance.

Alors qu’une étude commandée par le Ministère de la Culture vient de révéler que seuls 7% des Français considèrent le jeu vidéo comme un objet culturel, soit à peine plus que pour la télé-réalité, espérons que cette nouvelle vague de titres en quête de sens permettra au jeu vidéo de franchir un nouveau palier dans son lent processus de légitimation aux yeux du grand public.

“Quand on commence à voir le monde à travers le filtre des mécaniques qui le composent, et quand on réfléchit à ce qui se passe quand ces mécaniques s’enrayent, je crois qu’on touche du doigt le potentiel des jeux vidéo.”

Ryan Green, auteur de That Dragon, Cancer, un jeu qui parle de la maladie d’un de ses fils

http://www.ladepeche.fr/article/2016/10/12/2437764-peau-migrant-aveugle-quand-jeu-video-est-quete-sens.html

http://france3-regions.francetvinfo.fr/rhone-alpes/rhone/lyon/lyon-metropole/villeurbanne-dowino-cree-jeu-video-immersif-qui-du-fond-1106609.html

http://lentreprise.lexpress.fr/actualites/1/actualites/des-migrants-aux-aveugles-le-jeu-video-en-quete-de-sens_1838823.html

https://fr.ulule.com/smokitten/

http://www.lemonde.fr/pixels/article/2016/09/28/le-jeu-video-peine-encore-a-gagner-son-statut-d-activite-culturelle_5004677_4408996.html

Laisser un commentaire