Le diktat de la minceur en passe d’être contré avec la mention bientôt obligatoire « #Photographie retouchée »

dove

Le 17 décembre 2015, le gouvernement avait voté pour la mise en place obligatoire de la mention « photo retouchée » pour toutes les photos de mannequins, et c’est finalement pour le premier janvier 2017 qu’il prépare le décret qui précise son fonctionnement. Le code de la santé publique dit que « les photographies à usage commercial de mannequins, (…) dont l’apparence corporelle a été modifiée par un logiciel de traitement d’image afin d’affiner ou d’épaissir la silhouette du mannequin doivent être accompagnées de la mention : « Photographie retouchée ».»

Cet amendement vise à combattre les troubles alimentaires tels que l’anorexie ou la boulimie en encadrant les photographies d’images corporelles retouchées. C’est dans son rapport de 2010 que le CESE (Conseil Economique Social et Environnemental) alerte les pouvoirs publics: l’anorexie est un trouble « qui ne bénéficie pas pour l’instant d’une réelle prise en compte des pouvoirs publics ». Il touche pourtant environ 1,5% de la population française dont 90% de femmes, et figure parmi les maladies psychiatriques ayant le plus fort taux de mortalité. En effet, 5 à 10% des cas se soldent par une tentative de suicide ou le suicide. Peu de mesures étant prises contre le diktat omniprésent de la minceur, voire de la maigreur, ce sont essentiellement les jeunes filles qui s’accrochent à cette image complètement faussée de ce qu’est le corps parfait. Ces retouches ne sont pas sans conséquence et entretiennent les « adolescentes – qui ne discernent plus le vrai du faux – dans la spirale de la maigreur extrême. »

Ainsi cet amendement vise-t-il à signifier les retouches afin de contrer ce problème de santé bien trop normalisé. Il est cependant intéressant de noter qu’il ne concerne pas toutes les retouches, mais uniquement celles se rapportant à la silhouette du corps. Le non-respect de cet amendement peut mener à une amende s’élevant jusqu’à 37 500€.

Cette mention enfin obligatoire va dans le sens des dénonciations de plus en plus fréquentes, à la fois par les stars et mannequins elles-même, mais aussi par le public et même les marques. Dear Kate, marque de lingerie, et Dove, marque de savons et de produits cosmétiques, répondent à la campagne de publicité « The Perfect Body » de Victoria Secret. Cette dernière représente un brochette de femmes plus maigres les unes que les autres, qui a vivement fait réagir Dear Kate : « Comme si les femmes avaient besoin d’un rappel de la définition homogène de la beauté par notre société, la campagne de pub de Victoria’s Secret représente 10 mannequins aux corps quasiment identiques. [Dear Kate] montre la multitude des formes que peut prendre le corps parfait. » Dove accompagne sa campagne de la phrase suivante « Aujourd’hui nous célébrons le VRAI corps parfait et toutes les femmes qui se disent « Je suis parfaite comme je suis ».»

Campagne de publicité Victoria's Secret "The perfect Body"

Campagne de publicité Victoria’s Secret « The perfect Body »

Campagne de publicité Dear Kate "The Perfect Body"

Campagne de publicité Dear Kate « The Perfect Body »

Campagne de publicité Dove "The Perfect Body"

Campagne de publicité Dove « The Perfect Body »

 

 

 

 

 

 

 

Sources:

 

http://www.nextinpact.com/news/101997-publicite-et-mannequin-mention-obligatoire-photographie-retouchee-se-precise.htm

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1350586-photographie-retouchee-une-mention-bientot-obligatoire-cela-protege-les-consommateurs.html

http://mobile.lesinrocks.com/2016/11/news/mention-photo-retouchee-va-etre-obligatoire-cliches-retouches-de-mannequins/

http://www.assemblee-nationale.fr/14/amendements/2673/AN/1053.pdf

https://mic.com/articles/103474/now-this-is-the-kind-of-underwear-ad-women-can-feel-good-about#.C8HC3I5kJ

 

 

Laisser un commentaire