Les #best-sellers étrangers revitalisent l’#édition française

pj-accetturo-172481

Depuis la rentrée, deux romans étrangers dominent le classement des meilleures ventes de fictions en France. En effet, après deux semaines en tête, La fille qui rendait coup pour coup, dernier tome de la saga suédoise Millénium, vient d’être détrôné par Une Colonne de Feu du gallois Ken Follett.

Respectivement publiés chez Actes Sud et Robert Laffont, le succès tout tracé de ces deux romans vient redonner du souffle à un secteur en difficulté : en juin, on enregistrait une baisse de plus de 4% du chiffre d’affaire sur le premier semestre 2017 par rapport à 2016. La sortie de ces titres va permettre aux deux maisons d’édition de s’assurer des recettes importantes auprès du grand public en s’appuyant sur un lectorat déjà fidélisé et pourrait bénéficier à l’ensemble du secteur en remplissant les librairies.

En effet, Une Colonne de Feu, est le dernier né d’une saga historique (Les Piliers de la Terre) déjà planétairement connue, dont les deux premiers tomes se sont écoulés à plus de 38 millions d’exemplaires dans le monde. Ken Follett a publié 30 romans qui ont tous été des succès. Il est l’un des écrivains contemporains les plus populaires avec plus de 130 millions de livres vendus et fait donc figure de valeur sûre pour Robert Laffont.
David Lagercrantz, quant à lui, a repris le flambeau de la série Millénium après la mort de son créateur Stieg Larsson. Deux après la parution de Ce qui ne me tue pas, le revoilà donc avec un cinquième tome, La Fille qui rendait coup pour coup. Il reprend les ingrédients qui ont faits de la saga un phénomène mondial avec déjà 89 millions d’exemplaires vendus dont 4,5 millions en France.

Campagnes de promotion ambitieuses, lancements simultanés dans une vingtaine de pays différents, tirages impressionnants (600 000 exemplaires pour le dernier Millenium et 220 000 pour Une Colonne de Feu), le succès commercial des deux romans ne fait d’ores et déjà aucun doute.

A l’image des blockbusters hollywoodiens, le triomphe des best-sellers étrangers est révélateur d’une logique éditoriale grand public qui semble, dans un contexte de compétition féroce, privilégier les valeurs sures. Au détriment de la nouveauté et de la prise de risque ?

Sources :

http://www.lexpress.fr/culture/livre/meilleures-ventes-de-livres-les-valeurs-sures-plebiscitees_1951990.html

http://www.lexpress.fr/culture/livre/meilleures-ventes-de-livres-yuval-noah-harari-en-pole-position_1949971.html

http://www.eltiempo.com/cultura/musica-y-libros/lanzan-nuevas-novelas-de-ken-follett-y-david-lagercrantz-136560

http://abonnes.lemonde.fr/livres/article/2017/09/06/les-blockbusters-de-la-rentree-litteraire-au-chevet-de-l-edition_5181525_3260.html?xtmc=millenium_follett&xtcr=1

http://www.lefigaro.fr/livres/2017/09/02/03005-20170902ARTFIG00012-ken-follett-retourne-a-kingsbridge-avec-un-nouveau-roman-historique.php

Laisser un commentaire