Nouvel album d’Orelsan – Le retour du roi du #rap français

21617934_10155250331933218_3046060086363164294_n

Après quelques années consacrées à son side-project Casseurs Flowters, Orelsan est de retour en solitaire avec son album « La Fête est Finie », sorti le 20 octobre dernier. Et le succès ne s’est pas fait attendre : après seulement une semaine, son album est certifié disque de platine (plus de 100 000 albums vendus et/ou streamé). S’ajoute à cela une collaboration entre sa marque de vêtements, Avnier, et Umbro, ainsi que l’ajout d’une date à l’AccorHotels Arena suite au guichet fermé de la première. En ce mois d’octobre 2017, tout roule pour le rappeur normand.

Un clip pas si basique que ça

C’est fin septembre, en grandes pompes, qu’Orelsan annonce son retour sur la scène rap française, via un vidéoclip et un nouveau titre, « Basique », dans lequel est dévoilé la date de sortie de son nouvel album. Le coup de com est parfait (22 millions de vues un mois après sa sortie), mais la performance est en plus remarquable. Ce sont les réalisateurs Greg & Lio, déjà récompensés pour le clip « Makeba » de Jain, qui sont à l’origine de ce bijou. Tourné à Kiev (Ukraine) sur un pont en construction, les réalisateurs ont utilisé un drone et la technique du plan-séquence1 pour tourner ce clip. Une équipe technique et 300 figurants qui ne parlaient pas français, 2 jours de tournage, un budget limité, mais Greg & Lio prouvent qu’il est quand même possible de réaliser un travail de qualité malgré les contraintes.

 

Le rap français enfin reconnu à sa juste valeur ?

Si aujourd’hui le rappeur caennais est encensé par la critique et accueilli à bras ouverts par les médias, cela n’a pas toujours été le cas. Pour lui et son parcours semé d’embûches2 ou le rap français en général. En effet en France, les rappeurs essuient facilement les critiques des médias grand public et sont souvent moqués, pour preuve les accueils condescendants réservé par Ardisson à Vald, ou celui de l’émission « On N’est Pas Couché » à Nekfeu3. Cette pratique est en plus une tradition française, comme le montre cette vidéo d’une autre planète ressortie des cartons cette semaine et qui date de 1998, où Ruth Elkrief mène une interview ahurissante du groupe NTM. Un triste spectacle. Mais les succès récents de Niska ou Orelsan montrent qu’il serait tant que les journalistes sortent de leurs clichés et de leur mépris et changent de mentalité, le rap étant aujourd’hui le style musical le plus écouté sur les plateformes de streaming en France. Chers journalistes, la fête est finie, le futur c’est maintenant.

 

En 2011 il voulait « des explosifs, une masse ou un marteau » et en avait « marre d’escalader la pyramide de Maslow », mais en tout cas aujourd’hui Orelsan est au sommet du rap français, adulé par ses fans et reconnu par les médias.

1 Scène tournée en une seule prise

2 Orelsan est accusé en 2009 de « provocation à la violence à l’égard d’un groupe de personnes en raison de leur sexe » et a été régulièrement sous le feu des associations féministes, mais a été relaxé en 2016

3 Lorsque Yann Moix répliquait à Nekfeu « Quel passage vous avez préféré dans « Voyage au bout de la nuit » ? » pour rabaisser les connaissances littéraires du rappeur

 

Sources :

https://www.booska-p.com/new-orelsan-la-fete-est-finie-dej-disque-de-platine-n81286.html

http://www.rtl.fr/culture/musique/orelsan-faire-de-l-art-c-est-provoquer-des-emotions-faire-reagir-les-gens-7790670004

http://www.slate.fr/story/153011/medias-francais-rap-longue-histoire-mepris

http://www.lemonde.fr/culture/article/2017/10/23/orelsan-amoureux-au-ban-public_5204607_3246.html

http://www.clique.tv/clique-x-orelsan/

https://www.booska-p.com/new-tous-les-secrets-du-clip-basique-d-orelsan-dossier-n79907.html

Laisser un commentaire