Underground Railroad de Colson Whitehead : la littérature afro-américaine à l’honneur en France

Underground Railroad

Underground Railroad, de l’américain Colson Whitehead, a été l’un des romans étrangers les plus remarqués lors de la rentrée littéraire 2017.

L’auteur y retrace l’odyssée d’une jeune esclave afro-américaine, Cora, qui a fui la plantation dans laquelle elle travaillait en Géorgie pour tenter de trouver la liberté. Le récit de sa traversée des Etats-Unis est l’occasion pour Colson Whitehead de restituer un pan de l’histoire du pays, dont la connaissance parait indispensable à la compréhension de l’Amérique contemporaine. Le titre fait ainsi référence aux réseaux clandestins qui aidaient les esclaves en fuite à rejoindre les états abolitionnistes. En décrivant l’Amérique esclavagiste et raciste de la fin du XIXème siècle, Colson Whitehead s’attaque plus largement à la question raciale et s’inscrit, comme Toni Morisson ou James Baldwin avant lui, dans la lignée d’une littérature afro-américaine engagée. L’auteur dit d’ailleurs à ce propos lors d’une interview pour le Figaro: « Parler du racisme en 1850, c’est parler du racisme aujourd’hui. »

Après la présidence d’Obama, l’élection de Donald Trump à la Maison Blanche et la naissance de divers mouvements sociaux dénonçant le racisme ambiant, le roman a eu une résonance particulière aux Etats-Unis. Il a ainsi remporté le prestigieux Prix Pulitzer et a été le roman le plus récompensé de l’année 2016. Une adaptation télévisée est d’ores et déjà prévue par Barry Jenkins, réalisateur récemment oscarisé pour le film Moonlight, qui traitait également de la condition afro-américaine.

Fort de son succès outre-Atlantique, le roman a également été salué par la critique française. Il a ainsi été l’objet d’articles élogieux dans plusieurs grands quotidiens et a même été élu Meilleur livre étranger par plus de 300 libraires interrogés par Livres Hebdo. Il est resté 6 semaines dans le top 20 des ventes de fictions.

Le succès d’Underground Railroad en France remet ainsi la littérature afro-américaine à l’honneur, faisant de Colson Whitehead la nouvelle figure de proue littéraire d’un mouvement politique, qui semble intéresser des plus en plus les lecteurs français.

Sources

http://madame.lefigaro.fr/celebrites/colson-whitehead-lecrivain-qui-passionne-barack-obama-et-oprah-winfrey-290917-134498

http://next.liberation.fr/livres/2017/09/29/colson-whitehead-j-ai-fait-le-lien-entre-l-esclavage-et-ma-famille_1599821

https://www.froggydelight.com/article-19532-Underground_Rail_Road.html

http://abonnes.lemonde.fr/livres/article/2017/08/24/colson-whitehead-traverse-en-train-fantome-l-amerique-esclavagiste_5175947_3260.html

http://www.livreshebdo.fr/article/sorj-chalandon-et-colson-whitehead-en-tete-du-palmares-des-libraires-2017

http://www.livreshebdo.fr/article/un-nouveau-prix-pour-colson-whitehead

Laisser un commentaire