Le renouveau du contenu #TV : #Netflix vs les éditeurs #TV

Logo TV

Le 20 octobre dernier, Qualtrics, une plateforme spécialisée dans l’optimisation de l’expérience Client et la collecte d’insights, publiait une étude révélant que 30% des 500 adultes américains interrogés préfèrent regarder Netflix et seulement 23% la télévision en live.

Certains pourraient pointer du doigt le manque de représentativité d’une telle étude basée sur un échantillon restreint. On pourrait également souligner le fait que ces deux pratiques, regarder Netflix et regarder la TV, ne s’excluent pas mutuellement et sont souvent complémentaires pour les interrogés.

Néanmoins, il semble aujourd’hui incontournable pour les éditeurs de contenus TV de prendre en compte l’importance croissante de Netflix et du digital au détriment de la télévision en live.

Logo TV

Netflix, un géant qui attire toujours plus d’abonnés

Avec un gain de 5,3 millions d’abonnés sur le seul troisième trimestre 2017, Netflix atteint les 56 millions de fidèles. L’augmentation est réalisée principalement hors du marché domestique des Etats-Unis où Netflix compte déjà plus de 52 millions d’abonnés.

Le défi de l’expansion semble facilement relevé par le géant digital. Il s’agit maintenant de conserver ces clients et de les fidéliser malgré des augmentations de tarifs dans plusieurs pays : en France, l’offre de base « essentiel » reste à 7,99 euros tandis que les deux offres « standard » et « premium » augmentent respectivement de 1 et 2 euros. Faites au nom de la qualité du contenu et pour sécuriser une partie de l’investissement dans la production à hauteur de 8 milliards de dollars, ces augmentations ne refroidissent pour l’instant pas les « bingewatchers ». Un cinquième des utilisateurs de la plateforme déclare même ne pas l’utiliser assez pour la rentabiliser mais reste tout de même abonné ! (Ericsson ConsumerLab sur le futur des médias, page 31)

Entre ouverture aux nouveaux publics et fidélisation des abonnés actuels, Netflix doit certes encore trouver un équilibre mais gagne des parts de marché sur une télévision qui est de moins en moins en phase avec les demandes du public. Ainsi, les chaînes de télévision diffusent leurs programmes en fonction d’une grille figée alors que 43% des personnes interrogées par Qualtrics déclare avoir regardé la première saison de Stranger Things en moins de 3 jours ! (soit 6h30 de programme en moins de 3 jours).

Face à ce concurrent venu du digital, les éditeurs TV tendent vers de nouvelles manières de produire le contenu et donc de toucher l’audience

Studio+, l’application de séries courtes et premium de Vivendi et éditée aux côtés de CANAL, a annoncé avoir atteint les 5 millions d’abonnés en octobre, 18 mois après son lancement. L’application a produit deux séries plébiscitées par les professionnels et nominées aux Emmy Awards à venir dans la nouvelle catégorie « Série courte ». C’est ici de la diversification vers le digital en partant de l’expérience TV de CANAL que l’on parle. Les compétences de production sont tirées des enseignements de CANAL mais les délais sont ceux du digital : 10 mois pour la réalisation d’une série dont 4 semaines de tournage seulement.

Une autre réponse des éditeurs de contenus TV est le partenariat. Ainsi NBC Universal et Snap (la société-mère de Snapchat) annoncent la création d’un studio digital en joint-venture à parts égales. Le studio produira des séries originales spécialement pour le réseau social numéro 1 chez les adolescents, Snapchat. À voir si l’expérience combinée de ces géants accrochera le public…

 

Sources :

https://www.broadbandtvnews.com/2017/10/17/netflix-piles-on-the-subscribers/?mc_cid=0e5160f05b&mc_eid=ff9919a22b

https://www.qualtrics.com/blog/streaming-snacking-stranger-things-data-behind-binge-watching/

https://www.ericsson.com/assets/local/networked-society/consumerlab/reports/tv_media_2017_global_presentation.pdf

http://variety.com/2017/digital/news/mipcom-vivendis-dominique-delport-announces-5-million-subs-for-studio-1202593371/

http://www.numerama.com/pop-culture/298346-hausse-de-prix-chez-netflix-la-plateforme-met-en-avant-ses-series-pour-se-justifier.html

http://www.digitaltveurope.net/760702/netflix-raises-us1-6-billion-to-support-content-spend/

https://www.strategies.fr/actualites/medias/1072906W/snapchat-s-associe-a-nbc-universal-sur-les-contenus-originaux.html

Laisser un commentaire