Baisser de rideau à Venise: Bilan #BiennaleArte2017

HEY

C’est ce dimanche 26 novembre qu’a eu lieu le dernier jour de la 57ème Biennale de Venise, événement majeur de l’art contemporain, après plus de six mois d’exposition dans une des plus belles villes du monde. Lors de cette édition 2017, elle aura attiré 615 000 visiteurs, en plus des 23 531 professionnels, une fréquentation record pour cette biennale qui ne connaît que peu de rivales. Les 86 nations participantes cette année ont chacune occupé leur pavillon respectif afin de montrer une proposition pertinente qui doive représenter le pays face aux autres pays et au jugement mondialisé de l’art contemporain. Télérama qualifie même le pavillon de « vitrine de la vitalité artistique de chacun des pays représentés. » Avant d’ironiser sur la pertinence du projet français…

 

Le Pavillon Français – Le Point

En effet, cette année, c’est Xavier Veilhan, artiste né à Lyon, travaillant à Paris, né en 1963 et représenté par la Galerie Perrotin que la France a choisi pour occuper son Pavillon national. Le choix d’un artiste tel que Xavier Veilhan connu pour son utilisation des nouvelles technologies, ses sculptures aux formes géométriques et surtout une relation intense avec la musique (il dit « La musique provoque des sensations physiques plus fortes que les arts visuels ») a pu surprendre face à des projets certainement plus politiques comme celui de Pascal Convert ou d’artistes semblant plus appréciés du monde de l’art comme Bertrand Lavier.

 

C’est le Pavillon Allemand qui a cette année remporté la bataille des cœurs, tant par les critiques dans la presse que par la reconnaissance immense qu’est l’attribution du Lion d’Or, prix décerné à l’occasion de chaque Biennale au meilleur pavillon national par le jury. La proposition d’Anne Imhof alliait anxiété et questions sur notre époque de façon visuelle et dérangeante tout en utilisant l’espace compliqué du pavillon allemand, bâtiment inauguré en 1934 sous Adolf Hitler.

Anne Imhof remportant le Lion d’Or – Getty Images

 

La Biennale de Venise a encore une fois été un grand succès populaire, attirant 45% d’italiens, 31% de moins de 26 ans et de nombreux touristes venus d’Allemagne, d’Autriche, du Royaume-Uni, des États-Unis et de France, un pays ou la sélection de l’artiste continue à être un sujet de controverse. La concertation entre l’Institut Français et les Ministères de la Culture et des Affaires étrangères continue à poser un problème, notamment aux Inrockuptibles, sceptiques à propos de la logique de projet à proposer aux décisionnaires et qui dénoncent une « dérive normative » par ce processus. N’est-il pas temps de changer de mode de sélection et de donner une place prépondérante aux artistes et curateurs plutôt qu’aux ministères ?

 

Sources :
- Le Figaro : La Biennale d’Art s’achève sur un immense succès public
- Site de la Biennale et bilan chiffré
- Site de Xavier Veilhan
- Les Inrockuptibles sur le problème de la sélection et Bertrand Lavier
- Centre Pompidou : vidéo pour l’exposition de Bertrand Lavier en 2013
- Rue 89 : Interview de Pascal Convert sur son échec
- France Culture : critique du choix de Xavier Veilhan et du mode de sélection
- L’Express : Interview de Xavier Veilhan
- Télérama : une nomination controversée
- Télérama : La Biennale d’Art en Six Pavillons
- Artnet News : victoire de Anne Imhof

Laisser un commentaire