Un nouvel avenir pour la #bandedessinee érotique ?

C’est l’un des auteurs les plus reconnus de la bande dessinée actuelle. Déjà connu du public pour Polina ou Lastman, en cette rentrée, Bastien Vives déroute les lecteurs en s’intéressant à des sujets plus tabous comme l’inceste ou l’éveil de la sexualité.
Capture

Portrait du bédéiste Bastien Vives. Mathieu Zazzo©

« Petit Paul » accusé de pédopornographie

En septembre dernier Cultura et Gibert Joseph retirent de leurs rayons « Petit Paul », le premier ouvrage de la collection Porn’Pop dirigée par l’ex-actrice porno Céline Tran aux éditions Glénat. Dans cet ouvrage, un petit garçon doté d’un sexe énorme devient le jouet des pulsions sexuelles des femmes. Le jeune Bastien Vives s’inscrit dans la longue lignée des dessinateurs de bande dessinées érotiques de Crepax en passant par Manara, en proposant un ouvrage à caractère pornographique dont la mise à disposition des mineurs est interdite.

Petit PaulCouverture de « Petit Paul » de Bastien Vivès, chez Glénat.

 

Le genre de la BD remis en cause

Vives avait habitué ses lecteurs à des incursions dans le domaine de la BD pour adultes, avec des titres comme « Les melons de la colère » ou plus récemment « Le chemisier ». En laissant parler ses propres fantasmes, Vives interroge le genre même de la BD. Il utilise la liberté artistique pour transgresser les frontières et critiquer la morale. Le choc est-il plus violent en dessin qu’en prose ?

Le scandale qui ébranle certains libraires ne doit pas faire oublier les sujets dont nous parle Vives de manière décomplexée, à savoir l’éducation, l’amour et les fantasmes. La narration graphique du dessinateur arrive à subtilement suggérer et taquiner notre imagination.

 

Sources:

Jérôme Dupuis, Estelle Lenartowicz et Marianne Payot. « Livres: Vivès, les frères Goncourt, Cercas et Bellet » L’Express. Mis à jour le 9 octobre 2018. [En ligne]. https://www.lexpress.fr/culture/livre/livres-vives-les-freres-goncourt-cercas-et-bellet_2037881.html

Marie-Louise Arsenault et Thomas Leblanc. « Petit Paul, de Bastien Vivès : BD immorale? ». Radio Canada, « Plus on est de fou, plus on lit ». Publié le mercredi 10 octobre 2018. [Podcast en ligne]. https://ici.radio-canada.ca/premiere/emissions/plus-on-est-de-fous-plus-on-lit/segments/chronique/90247/thomas-leblanc-bastien-vives-petit-paul?isAutoPlay=true

Laurent Raphaël. « L’édito : Bastien Vives et l’ordre moral ». Le Vif Focus. Publié le 11 octobre 2018. [En ligne]. https://focus.levif.be/culture/livres-bd/l-edito-bastien-vives-et-l-ordre-moral/article-opinion-1038141.html

Jacques Schraûwen. « Bastien Vives : Trois livres pour un érotisme réinventé… ». RTBF. Publié le 5 octobre 2018. [En ligne]. https://www.rtbf.be/culture/bande-dessinee/detail_bastien-vives-trois-livres-pour-un-erotisme-reinvente-jacques-schrauwen?id=10037256

Laisser un commentaire