La #littératurejeunesse et la Grande Guerre : un devoir de mémoire

17533425lpw-17534821-article-seuil-jeunesse-jpg_5713813_980x426

Alors que cent ans se sont écoulés depuis la signature de l’armistice en 1918, le devoir de mémoire et l’éducation des enfants autour de cette période clef sont primordiaux.

L’histoire des Poilus racontée aux jeunes

Elle devait être courte, elle devait être la dernière. Comment expliquer cette longue et douloureuse guerre aux enfants ?

De nombreux auteurs se sont emparés du sujet afin d’aborder en douceur l’horreur que fut cette guerre. [4] Tel est le cas de M. LeRouge et de son album Tinte-Caboche (dès 6 ans, sorti en octobre 2018). L’auteur a pris le parti d’éloigner la violence des enfants, tout en racontant le quotidien des Poilus par le biais d’un casque de soldat. C’est celui d’Etienne, à qui il sauvera plusieurs fois la vie jusqu’à ce souffle d’obus fatal. Entre mise à distance et familiarité du quotidien, cet album plonge l’enfant dans un autre temps historique. [3]

Tinte-Caboche

Tinte-Caboche de M.LeRouge

La passation de cette mémoire est également d’actualité à la Foire du Livre de Brive. Le secteur jeunesse a mis à l’honneur le thème de la Paix pour le centenaire de l’armistice. Dans le cadre de cet événement, l’exposition Si on imaginait la paix… explore le rôle de la liberté d’expression, notamment lors de la Première Guerre mondiale, jusqu’à fin novembre 2018. [2]

La commémoration et les enseignants

Le devoir de mémoire passe par l’éducation en famille, mais également et principalement par l’école. Chaque année, la commémoration de l’armistice est l’occasion pour les enseignants d’aborder le thème de la Grande Guerre avec leurs élèves, d’autant plus cette année à l’heure du centenaire.

Pour les élèves d’une classe de CM2 à Limoges, ce 11 novembre sera l’occasion de cristalliser le projet annuel autour de la Grande Guerre qui allie plusieurs matières tels que la littérature jeunesse, l’histoire, l’art, le vocabulaire, etc. [1] Cette année, 120 enfants ont été mobilisés pour la commémoration à Limoges, une recrudescence qui s’explique par les nombreux reportages autour de l’événement à l’approche du centenaire.

 

 

Sources :

  1. Barrat Stéphanie et Lagier Franck. « Comment les élèves se préparent à commémorer le 11 novembre à Limoges ». Le Populaire. Publié le 10 novembre 20181. [en ligne] https://www.lepopulaire.fr/limoges/institutions/education/2018/11/10/comment-les-eleves-se-preparent-a-commemorer-le-11-novembre-a-limoges_13041958.html
  2. Hutin-Mercier Blandine, « Spectacles, dédicaces… Que faire à la Foire du livre de Brive avec des enfants ? ». La Montagne. Publié le 10 novembre 2018. [en ligne] https://www.lamontagne.fr/brive-la-gaillarde/loisirs/art-litterature/2018/11/10/spectacles-dedicaces-que-faire-a-la-foire-du-livre-de-brive-avec-des-enfants_13046839.html#refresh
  3. Gary Nicolas, “Armistice du 11 novembre : raconter la guerre aux enfants en 4 livres », ActuaLitté. Publié le 10 novembre 2018. [en ligne] https://www.actualitte.com/article/edition/armistice-du-11-novembre-raconter-la-guerre-aux-enfants-en-4-livres/91809
  4. Lanez Emilie, Mallaure Julie et Trevert Emilie. « La Grande Guerre expliquée aux enfants ». Le Point Pop. Publié le 09 novembre 2018. [en ligne] https://www.lepoint.fr/pop-culture/livres/la-grande-guerre-expliquee-aux-enfants-09-11-2018-2270141_2945.php

Laisser un commentaire