#Sculptureengagee au #Havre : Fabien Mérelle milite pour les mineurs #réfugiés

Montage-Mamadou-854x641

Alors que de nombreux mineurs étrangers et isolés sont arrivés au Havre au cours du mois d’Octobre après une longue traversée de l’Europe, les réactions n’ont pas tardé à se faire entendre et les avis concernant ces jeunes sont mitigés. L’association « Des lits solidaires » qui a accueilli une cinquantaine de mineurs en un an et demi a tenu à dénoncer les conditions de cette situation. Manifestations, pétitions, et sculpture engagée, le tout dans le but de sensibiliser les havrais au sort de ces mineurs réfugiés.

mineurs-isoles-havre-aurelia-morvan-28032018-854x569

Fabien Mérelle, sculpteur et dessinateur, avait exposé lors d’ « Un été au Havre 2018 » plusieurs sculptures : « Jusqu’au bout du monde » représentant un père et sa fille contemplant l’horizon comme si c’était une invitation à regarder au loin. La sculpture « A l’origine » avait également fait succès : une sculpture de 5 mètres de haut où l’artiste se représente portant un éléphant sur le dos, comme s’il portait le poids du monde sur lui tout en faisant face à la vie.

Face à l’engouement de l’éléphant et de son potentiel sensibilisateur, Marie Imbert – présidente « Des lits solidiaires » – a contacté l’artiste et a détourné l’œuvre en l’exposant dans différents lieux du Havre après que Fabien Mérelle a donné son accord.

Montage-Masila-854x641

Sous forme de photomontage, chaque cliché met en scène un jeune portant sur ses épaules le poids de sa migration, de ses douleurs, et tous les autres problèmes qu’il a sur le dos. Pour l’artiste, il est important qu’une sculpture soit utilisée de cette manière afin de mettre la lumière sur les problèmes dont sont victimes les jeunes mineurs isolés.

Lui-même étant petit-fils d’immigré, il se sent concerné par la souffrance de ces jeunes et trouve nécessaire de profiter du succès de sa sculpture pour rendre visible « Des lits solidaires ». Il n’apparente d’ailleurs pas la volonté politique au dessin ou à la sculpture, mais laisse plutôt ses œuvres avoir leurs propres vies.

Dans le cas des photomontages, il considère ses œuvres comme étant porteuses d’espoir, ne reste plus qu’à attendre les retombées de cette campagne, qui ne tardera pas à porter ses fruits grâce à la notoriété de l’œuvre, mais aussi au vu des précédentes actions réalisées par l’association : les jeunes pris en charge par « Des lits solidaires » sont scolarisés, accueillis dans les écoles et permettent aux jeunes de rêver d’intégration et de renouveau.

 

Sources :

https://actu.fr/normandie/havre_76351/sa-sculpture-devient-militante-havre-lartiste-fabien-merelle-sengage-les-mineurs-isoles_19456857.html

https://actu.fr/normandie/havre_76351/accueillis-havre-association-lits-solidaires-mineurs-isoles-temoignent_19231820.html

https://actu.fr/normandie/havre_76351/mineurs-isoles-dorment-rue-havraises-mobilisation-associations-ahseti-resf-lits-solidaires_16127946.html

https://actu.fr/normandie/havre_76351/interview-fabien-merelle-sculptures-monumentales-invites-dun-ete-havre-2018_16820417.html

https://www.uneteauhavre.fr/fr/a-lorigine

Laisser un commentaire