Le Festival de #bandedessinee d’Angoulême 2019 en pleine mutation

A l’approche de sa 46ème édition qui se tiendra du 24 au 27 janvier 2019, le Festival de Bande Dessinée d’Angoulême a annoncé une programmation qui entend bien renouveler ce rendez-vous iconique, décrié depuis quelques années1.

Les trois affiches du Festival signées Richard Corben, Bernadette Després et Taiyô Matsumoto © 9E ART+

Les trois affiches du Festival signées Richard Corben, Bernadette Després et Taiyô Matsumoto © 9E ART+

La diversité à l’honneur

Cette année, le renouveau passe tout d’abord par l’affichage. C’est en effet une première pour le Festival de dévoiler non pas une mais trois affiches, confiées à trois artistes internationaux de renom : la Française Bernadette Després, créatrice de Tom-Tom et Nana, l’Américain Richard Corben, Grand Prix 2018, et le Japonais Taiyô Matsumoto. Ces derniers se partageront la vedette à travers une exposition retraçant leurs créations. En filigrane se dessine la volonté du Festival de représenter différents genres et nationalités à parts égales, et ce pour les années à venir.

La part belle aux mangas

La montée en puissance des mangas se confirme au Festival par l’agrandissement de la superficie dédiée au genre: 2500m2, soit plus du double par rapport à l’année dernière. Cette zone a déjà un nom : Manga City, elle accueillera notamment une exposition sur l’oeuvre de l’un des maîtres du manga de science-fiction : Tsutomu Nihei, créateur de la série de Science Fiction Blame, ainsi qu’une retrospective de plus de 200 oeuvres de Taiyô Matsumoto sur le thème de l’enfance.

La musique s’invite au festival

Autre nouveauté cette année, un partenariat a été conclu avec l’Orchestre de Paris. Le Festival souhaite faire dialoguer BD et musique classique en proposant à Angoulême deux concerts « dessinés » dédiés aux oeuvres de l’artiste Kim Jung Hi. Les parisiens ne seront pas en reste, car la Philharmonie de Paris donne rendez-vous aux curieux le week-end du 19 et 20 janvier pour une composition autour de l’oeuvre de Lorenzo Mattotti Hänsel et Gretel, avec l’Orchestre de Paris et Grand Corps Malade. Une initiative innovante qui place cette édition sous le signe du renouveau.

 

Sources : 

1 Francis Forget. Festival d’Angoulême 2018 : ça commence déjà à coincer. France info. Publié le 22 février 2017 [En ligne] https://culturebox.francetvinfo.fr/bd-box/2017/02/22/festival-dangouleme-2018-ca-commence-deja-a-coincer.html

Benjamin Roure. Angoulême 2019 : ce que l’on sait déjà. Bodoï. Publié le 19 novembre 2018 [En ligne] http://www.bodoi.info/angouleme-2019-ce-que-lon-sait-deja/

Aurélia Vertaldi. Festival d’Angoulême 2019 : une 46e édition sous le signe du renouveau et de l’ouverture. Le Figaro. Publié le 20 novembre 2018, mis à jour le 22 novembre 2018 [En ligne] http://www.lefigaro.fr/bd/2018/11/20/03014-20181120ARTFIG00280-festival-d-angouleme-2019une-46e-edition-sous-le-signe-du-renouveau-et-de-l-ouverture.php

Hélène Rietsch. Angoulême : ce que l’on sait déjà du 46u Festval de BD. Sud Ouest. Publié le 20 novembre 2018 [En ligne]https://www.sudouest.fr/2018/11/20/les-grands-rendez-vous-du-46e-festival-de-la-bd-5581847-813.php

Laisser un commentaire