Intelligence Artificielle et #ArtsVisuels, le nouveau mariage controversé

Edmond de Belamy, oeuvre du collectif Obvious

Difficile de passer à côté de la dernière vente de Christie’s tant elle a ébranlé l’actualité de la vente d’art. En effet, le 23 octobre dernier, une œuvre était le centre de toutes les conversations. La pièce responsable de cet engouement ? Edmond de Belamy, le portrait d’un notable, estimé entre 7.000 et 10.000$ et vendue à près de 40 fois son prix, soit 430.000$. Sa particularité ne vient ni de son esthétisme, ni d’un style qui s’avérerait révolutionnaire, mais du fait qu’elle est la création d’une Intelligence Artificielle (IA).

Ce portrait, signé de la formule mathématique qui est la base de l’algorithme de l’IA, a été développé par le collectif d’art français Obvious. Cet IA repose sur un algorithme préexistant appelé « GAN » pour « Generative Adversarial Network » et qui consiste en 2 boucles algorithmiques, entrant en confrontation : l’une génère des œuvres d’art à partir des données qu’elle a préalablement enregistrées (ici 15.000 portraits datant du 15ème au 20ème siècle) ; et l’autre agit comme un contrôleur, déterminant si l’œuvre est le fruit de l’homme ou d’une machine. Aussi, l’idée est que la première réussisse à duper la seconde. Ainsi est né Edmond de Belamy accompagné de nombreux autres portraits de sa « famille ».

Formule mathématique de Ian Goodfellow, à la base de l'algorithme de l'IA de Obvious

Formule mathématique de Ian Goodfellow, à la base de l’algorithme de l’IA de Obvious

Se posent alors de nombreuses questions : qui est le véritable auteur de ces œuvres ? La machine ? Le collectif ayant entraîné l’IA ? Le créateur de l’algorithme ? L’ensemble des peintres constituant la base de données de l’IA ? Est-ce véritablement une œuvre d’art ? Qu’est ce qui définit donc une œuvre d’art ? Ce tableau a-t-il sa place dans une vente aux enchères aussi prestigieuse que Christie’s ? A-t-il sa place au milieu des œuvres dites « classiques » car créées intégralement par l’homme ?

Plusieurs artistes ont élevé leur voix contre ce nouveau phénomène, créant ainsi une légère controverse. En effet, Edmond de Belamy n’est pas le premier tableau créé à l’aide d’une IA, Le nouveau Rembrandt avait déjà beaucoup fait parler de lui en 2016. Depuis la mise à disposition publique du GAN en 2014, plusieurs artistes se sont mis à l’utiliser de façon partielle, obtenant ainsi des œuvres plus poussées, « à l’extrême » d’eux-mêmes. C’est le cas de Robbie Barrat, selon lui, l’IA de Obvious n’a pas créé l’œuvre à proprement parler. Car l’ensemble des données injectées au système, la conception et l’entraînement de ce système, ainsi que la récolte et l’analyse des résultats sont le fruit d’une réflexion et d’un travail humain. L’ordinateur n’a fait qu’exécuter un ordre donné par les hommes. Cette ferveur autour de l’œuvre du collectif français, serait donc basée sur une technique aujourd’hui assez largement utilisée, et n’ayant rien de bien révolutionnaire. Un simple outil d’aide à la création. En d’autres mots, ce serait de la poudre aux yeux.

Le nouveau Rembrandt, créé en 2016 par une IA

Le nouveau Rembrandt, créé en 2016 par une IA

“Because they create instant gratification even if you have no deeper knowledge of how they work and how to control them, they currently attract charlatans and attention seekers who ride on that novelty wave,” Klingemann, pour Artnet News.

In fine, œuvre incroyable et innovante pour certains, redite surestimée pour d’autres, cependant, une réflexion demeure et met tout le monde d’accord : si l’esthétique et la technique artistique semblent pouvoir être créées par une machine, l’intention et la volonté de donner à voir ne le sont pas. Qu’est-ce que l’art si ce n’est, un moyen d’expression ? De dire ou dénoncer quelque chose ? Or l’IA n’ayant pas de conscience, elle est capable de créer, mais pas de prendre du recul sur son travail ou d’y donner de la valeur. Elle créé mais ne sait pas pourquoi. Ce qui est pourtant l’essence même de l’art.

 

Sources : 

- http://obvious-art.com/index.html

- https://www.franceculture.fr/emissions/du-grain-a-moudre/lintelligence-artificielle-va-t-elle-creer-un-art-autonome

- https://news.artnet.com/art-world/ai-art-comes-to-market-is-it-worth-the-hype-1352011

- https://www.artnome.com/news/2018/10/13/the-ai-art-at-christies-is-not-what-you-think

- https://www.huffingtonpost.fr/2018/10/22/ce-tableau-a-ete-cree-par-une-intelligence-artificielle-mais-est-ce-de-lart_a_23568259/

- https://www.franceinter.fr/culture/la-premiere-oeuvre-d-art-d-une-intelligence-artificielle-vendue-aux-encheres-a-new-york

- https://www.franceculture.fr/emissions/la-methode-scientifique/la-methode-scientifique-du-mercredi-28-novembre-2018

Laisser un commentaire